1ères nouvelles du séjour aux USA

Drôle d’aventure

5h30, un groupe de 17 lycéens de Sivard de Beaulieu, tous en section européenne, niveau Terminales, quitte Carentan vers l'aéroport Charles de Gaulle. Les enseignants qui les accompagnent, Mme Paris, M Viel et M Fissot ont décidé de faire rédiger les élèves sur leur expérience, jour après jour. La première page revient à Margot et Emanuelle.

« …L'arrivée à la mauvaise porte de l'aéroport aurait dû nous mettre la puce à l'oreille : la journée risquait d’être truffée de rebondissements.

Arrivés à Roissy Charles de Gaulle, nous avons passé beaucoup de temps aux contrôles à la frontière puis dans l'attente de l'avion pour enfin apprendre qu’il aurait du retard... ou plutôt qu’il était annulé ! Un problème technique sur une aile de l’appareil nécessitait de lourdes réparations. Après de vagues recommandations, nous nous sommes dirigés vers un nouveau terminal et ainsi avons passé de nouveau les longs contrôles. 5 heures s’étaient écoulées entre l’heure de notre vol initial et le départ de notre avion de substitution. 

Pour pallier à cet imprévu, Air France nous a offert un panier repas et un bon de dédommagement, bien entendu uniquement valable dans leurs boutiques ! Enfin nous avons débuté l'embarquement de notre nouveau vol, vers 18 heures. Mais ....... celui-ci a été suspendu pendant quelques minutes, l’avion n’ayant pas son plein de carburant ! À 19h, nous étions enfin dans l'avion, soit plus de 5h après l'heure prévue. Nous avons pu regarder des films, écouter de la musique, contempler le paysage, mais aussi voir l’organisation d’un grand aéroport à dimension mondiale.

À l'arrivée à l'aéroport de New York JFK, un nouveau tourment nous attendait, lié à un problème de réservation. Notre domicile a changé : alors que nous devions avoir une résidence typique de Brooklyn, sur Metropolitan Avenue, nous nous sommes retrouvés dans un autre quartier de Brooklyn, car notre appartement avait connu un dégât des eaux ! Ce ne fut cependant pas si mauvaise nouvelle, au regard de la propriété où nous sommes désormais. 

Nous nous y sommes rendus avec une surprenante navette, qui nous attendait devant le terminal. Le chauffeur brandissait une pancarte "Lycée Sivaed group", qui nous fit prendre conscience que nous étions bien arrivés, cette fois-ci. L’aventure allait enfin commencer. Rapidement, nous nous sommes rendu compte cependant que le conducteur roulait à tombeau ouvert, sans ménager le peu de suspensions dont disposait encore son bus. Ce long périple dans Brooklyn nous a permis de découvrir la ville de New York, de nuit, dans la diversité de ses quartiers, alternant building, immeubles et maisons individuelles, plus ou moins cossues. Une semaine exclusive dans cette ville rêvée allait enfin commencer. Il était déjà 23 heures. 

Let's do it!