Projets scientifiques sur l’astrophysique

  • Episode 1 : Lundi 21 janvier, 120 élèves du lycée Sivard de Beaulieu ont eu la tête dans les étoiles !

Le matin, 70 élèves de 2nde ont passé une matinée très scientifique : au programme une conférence intitulée « de l’infiniment grand à l’infiniment petit » présentée par François De Oliveira Santos, directeur de recherche au GANIL.Il a été question d’atomes, d’électrons, de protons mais aussi de galaxies, de planètes et de nébuleuses.

Le but ?  Prendre conscience des différents ordres de grandeurs de ces éléments et acquérir des compétences scientifiques de façon ludique.

En effet, c’est ensuite grâce à 3 ateliers, sous forme de jeux ou de réalisations d’affiches que les élèves ont pu approfondir ces notions théoriques.

Après une matinée sous le thème du jeu, place à une après-midi défis de vulgarisation scientifique !

Se sont cette fois-ci 50 élèves de 1èreS qui, après une nouvelle conférence de François de Oliveira Santos : « Interactions fondamentales et réactions nucléaires : applications aux étoiles », ont dû résoudre un problème. Par exemple “Peut-on soulever la Tour Eiffel avec une tête d’épingle ?” ou encore “Pourquoi un homme serait-il étiré à l’approche d’un trou noir”... et ce n’est pas tout…!

Les élèves n’auront que 180 secondes pour exposer leur réponse : calculs, formules et mots scientifiques compliqués interdits!

Le but est de rendre ces notions complexes, compréhensibles de tous... Les élèves réussiront-ils leurs défis ?

… Réponse le 26 février au GANIL avec “ma réponse expliquée en 180s”  sous l’oeil scientifiquement vigilant de quelques chercheurs.

  • Episode 2 : Mardi 26 février , 50 élèves de 1ère S du lycée Sivard de Beaulieu, des visites et des défis scientifiques.

Au cours de cette journée placée sur le thème du défi scientifique, nos élèves ont commencé par visiter la SAS CYCLHAD, qui est l’un des trois centres en France et en Europe à proposer de soigner le cancer à l’aide d’un faisceau de particules. Guidés par Philippe Lagalle, président directeur général, les élèves ont ensuite réalisé qu’avec le C400, un faisceau d’ions carbone encore plus efficace que l’hadronthérapie, la SAS CYCLHAD serait la seule au monde à proposer ces deux traitements innovants à l’horizon 2023. Un beau défi scientifique et médical développé dans notre région normande.

Les élèves ont ensuite présentés et relevé leur défi de vulgarisation scientifique «  ma réponse expliquée en 180s », préparé avec le concours de François De Oliveira Santos, directeur de recherche au GANIL. Les élèves de section européenne ont en plus relévé leur défi en anglais ! Après beaucoup de traque et de nervosité, de rires et d’applaudissements, on sait enfin que non, on ne peut soulever la terre même avec 1 % d’électrons en plus dans notre corps, qu’ il n’est pas possible non plus de soulever la tour Eiffel avec un tête d’épingle ( la faute aux domaines de prédominances !), mais que, oui, un homme sera « étiré » à l’approche d’un trou noir, et enfin que si les noyaux existent ( et donc tout ce qui nous entoure) c’est uniquement grâce à une interaction dite forte mais dont l’effet disparaît dès que l’on s’éloigne d’un fentomètre (0,0000000000000001m) !!

La journée s’est achevée avec la visite de GANIL ( Grand Accélératuer Nationale d’Ions Lourds) afin de comprendre comment obtenir des faiseaux de particules utilisables pour des expériences d’astrophysique et dans le domaine de l’industrie.

A l’issue de cette journée, les élèves savent désormais qu’il y a de multiples applications aux particules et dans des domaines très divers( médicale, recherche, astrophysique, nucléaire, industrie)… de beaux défis scientifique en perspective… et en Normandie !

Cécile Dalouzy, professeur de sciences physiques