[Séjour aux USA] des (longues) nouvelles du début du séjour

Jour 1 : Premier contact avec les Etats-Unis et le Kentucky

5H15, lycée de Carentan, il pleut averse, mais rien n’arrêtera le groupe des intrépides lycéens, bien décidés à quitter l’espace d’une semaine, leur Normandie pluvieuse, pour d’autres horizons. Le bus avec nos collègues de Cherbourg arrive et nous entamons notre périple pour rejoindre Roisy Charles de Gaulle, à Paris. C’est l’occasion pour beaucoup de matérialiser de façon concrète les travaux de géographie sur les centres urbains et l’importance des nœuds de communication que sont les aéroports.

Après un accueil peu cordial, comme seuls les parisiens en ont le talent, nous partons pour Washington avec la compagnie United Airlines. Il est 11H55. L’arrivée aux Etats-Unis se fait en début d’après-midi, nous passons les formalités du service de l’immigration, avant d’entrer sur le territoire, ainsi que les contrôles du Homeland Security, la sûreté intérieure. Notre correspondance pour Louisville, Kentucky est attendue pour 17 heures, mais finalement nous devons encore patienter 1heure trente avant de décoller. En attendant, nous pouvons découvrir le fonctionnement d’un aéroport américain, à l’échelle du Hub de Washington. L’arrivée à Louisville se fait de nuit, vers 20h30, ce qui nous permet d’admirer la ville de nuit, son étendue et son organisation selon le plan en damier. Là, une fois les bagages récupérés nous retrouvons nos correspondants avec qui nous sommes déjà en relation depuis plusieurs mois. Premiers échanges, photos, sourires, puis en route pour la dernière heure de trajet jusqu’à Winchester, une ville d’environ 45 000 habitants, qui se situe à l’est de Lexington. Tous les parents se sont donné rendez-vous sur le parking du lycée, le Georges Rogers Clark high school, qui accueille habituellement 2500 élèves. La fatigue se faisant sentir, chacun repart avec son correspondant, pour une nuit bien méritée. Il est 22 heures locale. Nous découvrirons le Kentucky demain.

Photo : le groupe de Carentan dans le hall de l’aéroport de Louisville, avec quelques parents et Mme Lydia Kohler, enseignante de français, qui nous accueille à Winchester.

 

Jour 2 :

Tôt ce matin nous nous retrouvons tous, devant la Georges Rogers Clark High School, pour une visite rapide de l’établissement, inauguré il y a trois ans seulement. Chacun a une anecdote à raconter sur sa prise de contact avec la société américaine, dans sa famille d’accueil. Puis nous prenons un célèbre bus scolaire jaune du comté de Clark, pour nous rendre à quelques kilomètres visiter Fort Boonesborough, haut-lieu de l’histoire américaine dans le Kentucky. C’est là qu’au 18ème siècle, les premiers pionniers, menés par un aventurier Daniel Boone, construisirent un fort pour entamer la mise en valeur du territoire, tout en luttant contre les tribus indiennes des environs, qui acceptaient difficilement cette intrusion étrangère sur leur terre. Après des années de lutte et de nombreuses batailles, où s’illustra Daniel Boone, des accords furent finalement conclus qui permirent aux colons de s’installer et de cultiver les riches terres du Kentucky. Sur place, le camp fortifié a été reconstitué avec ses habitations, ses ateliers, sa forge ou encore sa menuiserie. Deux guides, costumés comme à l’époque de la conquête, nous ont expliqué le quotidien des pionniers et comment ils combattaient les indiens, tout en vivant sur place. Les reconstitueurs, passionnés par leur histoire, nous l’ont contée jusque dans les moindres détails.

Après cette leçon d’histoire, nous sommes allés à Lexington, principale ville du Kentucky avec Louisville. Là, ce fut l'immersion dans la société américaine, avec la découverte de la géographie rurale puis urbaine et surtout le repas pris dans le grand centre commercial de la ville, le Fayette Mall, où convergent des milliers de personnes chaque week-end. L’après-midi nous a donné l’occasion, avec l’aide de nos correspondants, qui nous accompagnent depuis le matin, de  découvrir d’autres aspects de cette société, en nous rendant au Lexington exhibition Center. Là, avaient lieu conjointement plusieurs évènements. D’abord, un très important match de basket pour l’équipe universitaire des UK, University of Kentucky, auxquels les plus téméraires sont parvenus à assister, pour la fin. C’était impressionnant de voir comment tous les Américains présents avaient revêtu, d’une manière ou d’une autre, la couleur bleue symbole de l’équipe. Dans une autre aile se tenait une grande exposition d’artisanat et de produits locaux de la région de Lexington, tandis qu’un peu plus loin, un concert de musique Bluegrass a animé tout l’après-midi. Nous avons pu profiter de toutes ces animations durant l’après-midi.

La soirée s’est ensuite prolongée dans un restaurant typique du Kentucky, le Cracker Barrel, qui a permis de découvrir quelques spécialités locales, avec le concours de nos correspondants. Vers 20 heures, tout le groupe retrouvait le lycée où les familles nous attendaient. 

Le Kentucky est une région agricole riche depuis toujours, où la mise en valeur des plaines et vallées fut rapide et aisée. Avec bien des nuances, d’échelle notamment, elle est un peu comparable à notre Normandie. Localement, la région de Winchester produit du tabac, puis du maïs, du soja ainsi que du vin, ce qui peut paraître surprenant, mais surtout, elle est active dans l’élevage, de bovins et de chevaux. Avec l’industrialisation, la région s‘est transformée et aujourd’hui, même si la crise est passée par là, plusieurs grosses entreprises attirent la main d’œuvre, dont localement une usine d’assemblage pour Toyota. A côté de cela, les métiers du tertiaire se sont fortement développés, notamment dans Lexington et Frankfort, la capitale politique.

Demain, nous passons la matinée en famille et certains ont déjà des programmes très complets de prévus, tandis que d’autres iront randonner ou visiter les environs. L’après-midi, nous retournons au lycée pour présenter au public notre région, avec ses atouts, son histoire, son économie, sa gastronomie,…